lundi 17 décembre 2012

La fin de la crise ? La poursuite de l'Inflation !

Les Bourses montent, Hourra !

L'euphorie de cette fin d'année sur les places boursières me laisse perplexe. 

A-t-on trouvé une solution au problème des dettes publiques ?

Celle qui semble être appliquée pour le moment est de contracter davantage de dette pour pallier au problème de la Dette. On martèle sans cesse que le problème grec n'en est plus un... Prenez-moi pour un c0n aussi ?!? On leur a simplement rallongé une fois de plus leur ligne de crédit. Allez le dire aux pauvres Grecs qui se font saigner à blanc.
Qu'a-t-on fait pour endiguer la corruption, abolir les privilèges ou limiter les dépenses inutiles ?
Les dirigeants se sont fait prendre la main dans le sac de posséder des comptes en Suisse et la Merkel n'a même pas bronché sur le sujet. Tout le monde sait que l'argent est détourné par en-haut et c'est en bas qu'on le fait payer.

Oui, mais les bourses montent qu'on nous dit. L'hécatombe prédite pour l'après-élections
américaines n'a pas eu lieu, bien au contraire. Les rares bear encore en place comptent actuellement sur la fin du Monde présupposée nous tomber dessus le 21 décembre. 
Mmmh...
Lorsqu'on tombe à bout d'argument rationnels, on se tourne vers l'ésotérisme pour étayer son argumentaire. Il faut se rendre à la raison: la crise semble finie lorsqu'on regarde les chiffres: les bourses montent et l'emploi augmente.

Aaah, la beauté des chiffres réside dans le fait qu'on peut leur faire dire tout ce qu'on veut. Je sais bien, je suis comptable à la base. 

De mes cours d'économie, je retiens surtout que si l'inflation monte, les bourses montent. Les cours des actions ne sont rien de moins que, au choix: la valeur actualisée des rendements futurs ou le reflet de la valeur intrinsèque de l'entreprise, selon qu'on ait une approche technique ou fondamentale.
Actuellement, on ne nous parle pas beaucoup de l'inflation. Autant dire qu'on nous ment, par omission.

Mon avis est que les bourses montent uniquement pour rattraper le différentiel qui s'est créé par rapport à l'inflation ces 4 dernières années. Les revenus des entreprises ont normalement suivi l'inflation. Ils ont donné l'impression qu'ils montaient en termes absolus (exprimés en euros ou dollars) mais pas ou peu en termes relatifs (en pouvoir d'achat). Les indices boursiers étant exprimés en chiffres absolus, il ne m'étonne guère qu'ils soient orientés à la hausse.

L'or n'a quasiment pas bougé !

Pendant que les moutons de Panurge se gaussent des discours optimistes quant à la Reprise Economique qui a fait son retour, les réalistes ne peuvent que constater que l'or n'a pas baissé. De 1850 $/oz au plus fort de la crise, il résiste toujours aux alentours de 1700$/oz. 150 dollars de baisse, soit 8 %. Pas assez à mon goût pour enterrer l'or et annoncer son crash final.

L'or valeur refuge ET rempart de l'inflation.

La baisse récente du cours de l'or ne correspond à mon avis qu'à la portion de son cours qui correspond à la valeur-refuge. Avec la reprise de la hausse des bourses, les peureux qui se sont rués sur l'or pour protéger leur cash en sont sorti. Si l'or n'était que une valeur refuge, on devrait s'attendre à une baisse proportionnelle à la hausse des indices, or cela n'a pas été le cas. 

Et ce ne le sera pas.

Car le prix de l'or est fonction des deux facettes inhérentes à sa nature intrinsèque: 1 la valeur refuge et 2 le rempart contre l'inflation. Si la valeur refuge le tire vers la baisse d'une part, d'autre part l'inflation réelle continue d'en soutenir le cours.

L'or conserve sa valeur au fil du temps, l'or ne fait pas faillite et l'or a zéro risque de défaut.

On n'en a pas encore fini avec la Crise. L'économie crée moins de valeur que celle qui est rattrapée en bourse pour le moment. encore quelques pour-cent de hausse et la juste valeur sera dépassée. Emportés par leur inertie, les marchés risquent bien de monter encore un peu avant de se reprendre assez sèchement.

Il faut se rendre à l'évidence: rien n'a été fait pour empêcher les banques de reproduire ce qu'ils ont fait, rien n'a été fait pour empêcher les Etats de s'endetter encore plus et rien n'augure une réelle amélioration de la condition des classes laborieuses.

Désolé les amis, je reste sur mes lingots !

©the-goldfisher.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sélection vendeurs top fiabilité

Suivez The Goldfisher sur Twitter