mercredi 21 août 2013

Les rendements 5 ans US ont plus que doublé depuis le début de 2013. Et avec ça tout va bien ?

Quoi qu'on dise, je vois beaucoup de BS* sur le front des commentaires sur les taux d'intérêts US.
Le Dollar est toujours actuellement la plus importante devise du monde et ce qui se passe sur les taux d'intérêts de référence officiels, publiés par l'US Department Of The Treasury, et susceptible d'affecter la planète entière.
J'en profite d'un passage obligé pour raisons professionnelles sur leur site pour constater que depuis le début de l'année les taux US ont bougé de manière suffisamment remarquable pour que je vous en parle ici.

Sur le site du USDotT on peut télécharger tous les taux publié quotidiennement. Il y a les taux à 1, 3 et mois, 1, 2, 3, 5, 7, 10, 20 et 30 ans.
En comparant les données du 20 Aout 2013 avec celles du premier jour de l'année, je constate que les taux court termes ont globalement baissé. Par contre, les taux long termes ont bien monté, avec un pic sur les taux à 5 ans qui ont plus que doublé en moins de 8 mois !

Les stats sont ici:


En début d'année, si vous vouliez un bon rendement sur 5 ans, il était préférable de conserver ses liquidités sous votre matelas jusqu'à aujourd'hui pour bénéficier d'un rendement double de ce qu'il était après que les confettis de la dernière St Sylvestre aient été balayés.

En graphique, cela donne une belle cloche:


Alors on montre du doigt les pays aux économies déviantes comme la Grèce ou l'Italie et leurs taux d'intérêt de Junk Bonds, mais aucun d'eux n'a pu voir ses taux à 5 doubler comme on le voit sur le Dollar.

D'après le consensus médiatique, ce qui a causé la tension sur le 5 ou 10 ans serait la crainte des
investisseurs de l'arrêt de l'impression monétaire de la Fed.
Et puis quoi ? Pourquoi seulement les taux Long Terme et pas les autres ? Pourquoi le 5 ans en particulier ?

L'augmentation des taux sur le marché obligataire secondaire sur une échéance est provoqué par la vente des obligations de l'échéance correspondante par les opérateurs. Le cours de la valeur nominale baisse et donc le rendement relatif monte. Ce que le graphique me dit c'est que les titres d'emprunt à un an ou moins ont été très demandés. Beaucoup de gens me demandaient où allaient tous ces dollars imprimés par la Fed chaque mois : c'est là qu'il faut chercher.

J'en profite pour glisser un fait remarquable dont je ne me souviens pas d'avoir entendu parler le jour où cela s'est produit: le 16 mai dernier, le USDotT a publié un taux à un mois de 0 (oui, zéro !) pour-cent.
Pendant que l'or se prenait des claques sur le Comex, les titres de dette US s'arrachaient à rendement nul ! Autant placer ses liquidités sur un livret A. Qui peut faire une chose pareille, à part ceux qui ont trop de liquidités sur les bras ?

Notez que le mouvement est logique: une baisse du cours de l'or est signe d'appréciation de la monnaie, donc les taux devraient logiquement baisser. Mais dans ce cas, comment se fait-il que l'or demeurant à des niveaux inférieurs par rapport au début de l'année n'ait pas conduit l'ensemble des taux US à baisser ?

L'économie va mieux ! Vraiment ?

L'augmentation des taux à 2, 5, 7, 10 ans et plus démontre que les investisseurs se délaissent de leurs obligations portant ces échéances. Cela tombe bien, la Fed est là pour les acheter. Une fois qu'ils ont le cash en caisse, ils placent à un an au plus. Pourquoi pas plus ? Parce que ce n'est pas rentable pour eux (sinon ils le feraient, n'est-ce pas ?) Et pourquoi ce n'est pas rentable de prêter à intérêt fixe pour une banque ? Parce que c'est risqué ! Si vous voyez une autre explication, donnez-la moi parce ça m'intéresse !

Le risque, chose que toutes les banques détestent par dessus tout est la seule chose pour laquelle elles préfèrent rester en cash ou à très court terme, au prix de rendements au raz-de-la-moquette, n'a jamais été aussi présent.

Si l'économie était en phase de reprise autant qu'on veut nous le dire, on n'en serait pas là. On nous rabâche les oreille avec la confiance des investisseurs, la confiance des consommateurs et surtout celle des industriels mais qui se fatigue à regarder celle des banquiers ? Pourtant elle est là, sous vos yeux, dans le graphique que j'ai produit: passé 1 an, leur confiance décroît.

1 an, c'est la mesure standard de temps qui rentre en ligne de compte pour le calcul de l'inflation. L'inflation c'est ce qui est contrecarré par les taux. Si les taux montent, c'est qu'ils anticipent une inflation supérieure à celle publiée officiellement. Et si l'inflation est attendue à la hausse, c'est l'or qui va déguster.

Mon avis c'est que la phase baissière de l'or touche à sa fin et risque d'en surprendre plus d'un dans un avnir proche.

Affaire à suivre donc.

*BS: Bull Shit,  dans le monde de la finance, ce terme est utilisé pour désigner un charabia mensonger qui est produit uniquement dans le but de vous enfumer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sélection vendeurs top fiabilité

Suivez The Goldfisher sur Twitter