jeudi 26 mai 2016

Crise de 2008 : les banques coupables de génocide humain ?

Le chiffre est tombé : la crise de 2008 a provoqué plus de 500.000 morts qui sont directement imputables à cette catastrophe causée à l'origine par la cupidité des banquiers.

On n'a pas fini de faire l'inventaire des dégât provoqués par la crise de 2008 et le dernier chiffre en date fait froid dans le dos: cette crise serait responsable de plus d'un demi-millions de morts supplémentaires.

Tout est expliqué dans cet article de la très sérieuse revue de vulgarisation scientifique Science et Avenir. 
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/20160526.OBS1271/la-crise-economique-de-2008-serait-responsable-de-500-000-morts-par-cancer.html

Ce qui étonne par ailleurs c'est l'ampleur du désastre et le soin tout particulier qui a été mis à identifier spécifiquement les cas clairement liés aux effets de la crise. Les morts sont de deux causes principales: cancer et suicide.

D'après cette étude, on compterait plus de 260.000 morts supplémentaires par cancer au sein de l'OCDE et 500.000 au niveau mondial.

Le Chômage est une raison principale entraînant l'augmentation de la mortalité. Il a été calculé que 1% de chômage générait un mort supplémentaire par 300.000 habitants. 

Les décès les plus fréquents sont du cancer et des maladies cardio-vasculaires dont l'augmentation des cas sont directement liés à la croissance du chômage. Les trois raisons les plus évidentes sont : la diminution de l'accès aux soins de santé, dont les couvertures sociales sont dépendantes de contrats de travail, les mesures d'austérité dans le secteur de la santé et la baisse du pouvoir d'achat qui contraint les gens à moins bien se nourrir.


Donc voilà maintenant preuve scientifique est faite que ceux qui ont provoqué la crise de 2008 ont provoqué indirectement suffisamment de décès pour qu'on puisse parler de génocide à l'échelle planétaire.

Les banquiers responsables de la crise seront-ils un jour jugés pour Crime Contre l'Humanité ?


Permettez-moi d'en douter. Quand je vois que personne n'a eu le courage de les jeter en prison pour leurs fraudes, à l'exception de l’Islande dont le gouvernement a été fortuitement inquiété par l'affaire des "Panama Papers". (d'ici à en conclure qu'il s'agit de représailles de la Classe Bancaire pour avoir mis leurs frères en prison, il y a un pas que j'aimerais bien franchir si seulement je pourrait le prouver).

A ce jour, aucune banque majeure active dans les mécanismes fumeux qui ont été à l'origine d ela crise de 2008 n'ont subi de condamnation. Les seules banques qu'on a réussi à inquiété s'en sont sorties en payant des amendes, lourdes certes mais ridicules au regard des milliards qu'elles ont fait perdre au reste du monde.

Un tel comportement criminel est-il acceptable ? Combien de temps cela durera-t-il encore ? 

Une chose est sûre: la crise de 2008 n'est pas terminée et ses répercussions les plus terribles sont encore à venir.

En attendant, l'idée de laisser mes économies entre les mains de criminels responsables d'un génocide me répugne. Quand bien même la bête tisse sa toile en imposant progressivement l'abandon du cash - pour des raisons d'étique qui plus est - je ne puis me laisser faire en leur abandonnant mon patrimoine de peur que celui-ci contribue à provoquer encore davantage de morts.

Il y a pire que de faire: c'est laisser faire.

Laissez les banques dépouiller la richesse du monde et semer la morts et la désolation et vous serez tout aussi coupables que les pénétrateurs.

Une raison de plus de convertir mon épargne en or et de la laisser loin des banques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sélection vendeurs top fiabilité

Suivez The Goldfisher sur Twitter